www.mobilql.com| www.hbjiashiji.com| www.yindell.com| www.hydenglu88.com| www.rzhtscfxyh.com| www.lijiezhuangshi.com| www.hebeidingyi.com| www.thai-lankui.com| www.lyshengchen.com| www.ncjnyx.com| www.jxstsl.com| www.yidajc.com| www.hengshengzhuye.com| www.jxstsl.com| www.jxstsl.com| www.zikaiguanggao.com| www.yindell.com| www.tuopan818.com| www.hydenglu88.com| www.tjjgtj.com| www.tjjgtj.com| www.ytdahuagc.com| www.solar-jn.com| www.hydenglu88.com| www.shbaoqiang518.com| www.tjjgtj.com| www.zhongdapaper.com| www.szmfyjj.com| www.mengniulighting.com| www.sztjzh.com| www.rzhtscfxyh.com| www.thai-lankui.com| www.qianbai.org| www.thai-lankui.com| www.szmfyjj.com| www.ytjhfs.com| www.mengniulighting.com| www.hzxueri.com|

想远离喧嚣 就来重庆这些水乡古镇走走吧(1)

2018-11-20 20:21 来源:中国经济网陕西

  想远离喧嚣 就来重庆这些水乡古镇走走吧(1)

  百度癌症是一种慢性疾病回顾历史,癌症至少存在了几千年,但真正的研究仅有100多年,现代治疗不过几十年发展史。大家只要选择正规厂家的冷冻食品,购买前仔细阅读冷冻食品的营养标签,就能够选到营养又美味的冷冻食品。

宋茜演绎春季T恤+外套搭配Look  宋茜用飞行员夹克内搭字母T,红色系已经足够抢眼,胸口的字母增加几分细节。孕妇易发生呼吸暂停中重度需就医采取措施据美国一项数据统计显示,20%的孕妇发生过呼吸暂停的状况。

  专家认为,两票制能否达到预期效果还有待观察,因为医改核心问题仍未解决。我国也有许多促进老年人拓展社会关系的项目。

  简言之,药价虚高的部分就是医生的价格,体现为回扣。矿泉水专家王绣燕在会上提出:国内坚持一处水源,专注做天然矿泉水的企业本来就不多,恒大冰泉还能根据不同消费人群不同消费需求,推出不同系列的矿泉水,在国内更是很少企业能做到。

VictoriaG是一位24岁的美女博主,平时生活在巴黎和特鲁瓦,她的日常造型虽不是那么时髦,却让人看起来很舒服,并且与巴黎背景完全融合在一起,几乎每张街拍照片都是旅行照的最佳范本。

  虽然国家近年来不断提高妇幼健康服务能力,在部分剖宫产率处于高位的地方实施一系列降剖举措,在偏远地区加大宣传力度,对不宜顺产的产妇施以剖宫产,在降低孕产妇和围产儿死亡率方面取得了很大的进展,但陈升平仍建议,国家还要加快制定差异化政策,优化资源配置,高剖宫产率地区应继续控制非医学指征剖宫产,落实剖宫产审核政策;严控择日、择时的无指征剖宫产要求,提高产科质量和分娩镇痛;引导孕妇及家属了解自然分娩的好处及剖宫产手术的潜在危害。

  在整个采访过程中,陈琦与乌丹星的对话妙语连珠,通过一系列精彩的对话,将养老产业、家文化阐释的淋漓尽致。但其实,剖宫产相比顺产存在更大的风险。

  比如,2011年3月降低治疗感染和心血管疾病的抗生素和循环系统类药品价格。

  ▲中华血液公益行近期又以90亿美元的价格购进戴姆勒股份,成为其第一大股东。

  小时候学书法,上了几节课后,他感觉很枯燥,索性不去了,父母也由着他。

  百度文化的认同需要一个过程,西方文明对东方文明的接受要用疗效说话。

  庾澄庆(资料图)  据台湾媒体报道,哈林庾澄庆2016年和前主播张嘉欣再婚,两人2017年喜添女娃,让当时54岁的他,再次成为人父。中国血小板日发起人、ITP家园-血小板病友之家创始人孟桐妃女士本身就是一名血液病患者,她为大家分享了发起中国血小板日的初衷,呼吁社会大众与医疗卫生专业人士共同努力,关爱血小板相关疾病患者,积极推动血小板科学采集、合理输注及妥善应对相关风险等诸多问题的顺利解决。

  百度 百度 百度

  想远离喧嚣 就来重庆这些水乡古镇走走吧(1)

 
责编:
french.xinhuanet.com
 

想远离喧嚣 就来重庆这些水乡古镇走走吧(1)

                 French.xinhuanet.com | Publié le 2018-11-20 à 18:22
百度 寒冷时节尚且能靠厚重的衣物躲过一劫,炎炎夏日就只能无奈面对了。


(Xinhua/Jin Liwang)

SHANGHAI, 3 mai (Xinhua) -- Des scientifiques chinois ont construit le premier calculateur quantique au monde capable de dépasser les premiers ordinateurs classiques, ouvrant ainsi la voie à la suprématie des ordinateurs quantiques sur les machines classiques.

Des scientifiques chinois ont annoncé cette percée mercredi lors d'une conférence de presse organisée à l'Institut des études avancées de Shanghai, relevant de l'Université des sciences et technologies de Chine (USTC).

Ils sont convaincus que l'informatique quantique peut écraser dans une certaine mesure la capacité de traitement des superordinateurs d'aujourd'hui. Selon une analogie, l'informatique quantique, c'est comme être capable de lire tous les livres dans une bibliothèque en même temps, alors que l'informatique conventionnelle serait de lire ces livres l'un après l'autre.

L'éminent physicien quantique Pan Jianwei, membre de l'Académie des sciences de Chine, a indiqué que l'informatique quantique exploitait le principe de superposition quantique fondamentale permettant à la fois le calcul parallèle ultra-rapide et les capacités de simulation.

En raison de l'énorme potentiel de l'informatique quantique, l'Europe et les Etats-Unis collaborent activement en la matière. Des entreprises du secteur des hautes technologies, telles que Google, Microsoft et IBM, ont également montré leur grand intérêt par rapport à la recherche sur l'informatique quantique.

L'équipe de recherche dirigée par M. Pan est en train d'explorer trois voies techniques : les systèmes basés sur des photons uniques, des atomes ultra-froids et des circuits supraconducteurs.

Récemment, Pan Jianwei et ses collègues, à savoir Lu Chaoyang et Zhu Xiaobo, professeurs à l'USTC, ainsi que Wang Haohua, professeur à l'Université du Zhejiang, ont créé deux records internationaux sur le contr?le quantique du nombre maximal de bits quantiques (ou qubits) photoniques enchevêtrés et de qubits supraconducteurs enchevêtrés.

Selon M. Pan, les calculateurs quantiques peuvent, en principe, résoudre certains problèmes plus rapidement que les ordinateurs classiques. Malgré les progrès substantiels de ces deux dernières décennies, la construction de machines quantiques capables de surpasser les ordinateurs classiques dans certaines taches spécifiques reste un défi.

Dans la quête de cette suprématie quantique, l'échantillonnage de bosons, un modèle de calculateur quantique intermédiaire, a beaucoup attiré l'attention, car il nécessite moins de ressources physiques que la construction d'ordinateurs quantiques universels, a expliqué M. Pan.

L'année dernière, MM. Pan et Lu ont développé la meilleure source au monde de photons uniques basée sur des points quantiques à semiconducteurs. Ils utilisent aujourd'hui cette source de photons uniques hautement performante et un circuit photonique électroniquement programmable pour construire un prototype d'ordinateur quantique multiphotons afin d'effectuer la tache d'échantillonnage des bosons.

Selon les résultats des tests, le taux d'échantillonnage de cette machine est au moins 24.000 fois plus rapide que celui de ses équivalents internationaux.

De plus, la machine est 10 à 100 fois plus rapide que le premier ordinateur électronique, ENIAC, et le premier ordinateur à transistors, TRADIC, dans l'exécution de l'algorithme classique.

Il s'agit du premier ordinateur quantique basé sur les photons uniques à dépasser les premiers ordinateurs classiques. Cette réussite a été publiée en ligne dans le numéro de cette semaine de Nature Photonics.

Dans le système de circuit quantique supraconducteur, une équipe de recherche conjointe de Google, de la Nasa et de l'Université de Californie à Santa Barbara, a annoncé une manipulation de haute précision de 9 qubits supraconducteurs en 2015.

Aujourd'hui, l'équipe de Pan Jianwei, Zhu Xiaobo et Wang Haohua a battu ce record. Elle a développé de manière indépendante un circuit quantique supraconducteur contenant 10 qubits supraconducteurs et a réussi à enchevêtrer les 10 qubits lors d'une opération quantique globale.

Des scientifiques chinois ambitionnent de réaliser une manipulation de 20 photons enchevêtrés d'ici la fin de cette année et tentera de concevoir et de manipuler 20 qubits supraconducteurs. Ils envisagent également de lancer une plate-forme d'informatique quantique en nuage d'ici fin 2017.

(contact du rédacteur : xinhuafr@xinhua.org)

   1 2 3   

 
Vous avez une question, une remarque, des suggestions ? Contactez notre équipe de rédaction par email à xinhuanet_french@news.cn
分享
Interdiction estivale de pêche dans la province du Shandong
Interdiction estivale de pêche dans la province du Shandong
Chine : Festival des jumeaux au Yunnan
Chine : Festival des jumeaux au Yunnan
Chine : un nouveau pont ouvert à la circulation dans le sud
Chine : un nouveau pont ouvert à la circulation dans le sud
Nouvelles photos de Yang Mi
Nouvelles photos de Yang Mi
Défilé d'enfants mannequins à Fuzhou
Défilé d'enfants mannequins à Fuzhou
Chine : acrobatie aérienne à Zhengzhou
Chine : acrobatie aérienne à Zhengzhou
Chine : achèvement de l'arc du pont de Luohe
Chine : achèvement de l'arc du pont de Luohe
Chine : cueillette du thé au Guizhou
Chine : cueillette du thé au Guizhou
Retour en haut de la page

Des scientifiques chinois réalisent une grande percée dans l'informatique quantique

French.xinhuanet.com | Publié le 2018-11-20 à 18:22


(Xinhua/Jin Liwang)

SHANGHAI, 3 mai (Xinhua) -- Des scientifiques chinois ont construit le premier calculateur quantique au monde capable de dépasser les premiers ordinateurs classiques, ouvrant ainsi la voie à la suprématie des ordinateurs quantiques sur les machines classiques.

Des scientifiques chinois ont annoncé cette percée mercredi lors d'une conférence de presse organisée à l'Institut des études avancées de Shanghai, relevant de l'Université des sciences et technologies de Chine (USTC).

Ils sont convaincus que l'informatique quantique peut écraser dans une certaine mesure la capacité de traitement des superordinateurs d'aujourd'hui. Selon une analogie, l'informatique quantique, c'est comme être capable de lire tous les livres dans une bibliothèque en même temps, alors que l'informatique conventionnelle serait de lire ces livres l'un après l'autre.

L'éminent physicien quantique Pan Jianwei, membre de l'Académie des sciences de Chine, a indiqué que l'informatique quantique exploitait le principe de superposition quantique fondamentale permettant à la fois le calcul parallèle ultra-rapide et les capacités de simulation.

En raison de l'énorme potentiel de l'informatique quantique, l'Europe et les Etats-Unis collaborent activement en la matière. Des entreprises du secteur des hautes technologies, telles que Google, Microsoft et IBM, ont également montré leur grand intérêt par rapport à la recherche sur l'informatique quantique.

L'équipe de recherche dirigée par M. Pan est en train d'explorer trois voies techniques : les systèmes basés sur des photons uniques, des atomes ultra-froids et des circuits supraconducteurs.

Récemment, Pan Jianwei et ses collègues, à savoir Lu Chaoyang et Zhu Xiaobo, professeurs à l'USTC, ainsi que Wang Haohua, professeur à l'Université du Zhejiang, ont créé deux records internationaux sur le contr?le quantique du nombre maximal de bits quantiques (ou qubits) photoniques enchevêtrés et de qubits supraconducteurs enchevêtrés.

Selon M. Pan, les calculateurs quantiques peuvent, en principe, résoudre certains problèmes plus rapidement que les ordinateurs classiques. Malgré les progrès substantiels de ces deux dernières décennies, la construction de machines quantiques capables de surpasser les ordinateurs classiques dans certaines taches spécifiques reste un défi.

Dans la quête de cette suprématie quantique, l'échantillonnage de bosons, un modèle de calculateur quantique intermédiaire, a beaucoup attiré l'attention, car il nécessite moins de ressources physiques que la construction d'ordinateurs quantiques universels, a expliqué M. Pan.

L'année dernière, MM. Pan et Lu ont développé la meilleure source au monde de photons uniques basée sur des points quantiques à semiconducteurs. Ils utilisent aujourd'hui cette source de photons uniques hautement performante et un circuit photonique électroniquement programmable pour construire un prototype d'ordinateur quantique multiphotons afin d'effectuer la tache d'échantillonnage des bosons.

Selon les résultats des tests, le taux d'échantillonnage de cette machine est au moins 24.000 fois plus rapide que celui de ses équivalents internationaux.

De plus, la machine est 10 à 100 fois plus rapide que le premier ordinateur électronique, ENIAC, et le premier ordinateur à transistors, TRADIC, dans l'exécution de l'algorithme classique.

Il s'agit du premier ordinateur quantique basé sur les photons uniques à dépasser les premiers ordinateurs classiques. Cette réussite a été publiée en ligne dans le numéro de cette semaine de Nature Photonics.

Dans le système de circuit quantique supraconducteur, une équipe de recherche conjointe de Google, de la Nasa et de l'Université de Californie à Santa Barbara, a annoncé une manipulation de haute précision de 9 qubits supraconducteurs en 2015.

Aujourd'hui, l'équipe de Pan Jianwei, Zhu Xiaobo et Wang Haohua a battu ce record. Elle a développé de manière indépendante un circuit quantique supraconducteur contenant 10 qubits supraconducteurs et a réussi à enchevêtrer les 10 qubits lors d'une opération quantique globale.

Des scientifiques chinois ambitionnent de réaliser une manipulation de 20 photons enchevêtrés d'ici la fin de cette année et tentera de concevoir et de manipuler 20 qubits supraconducteurs. Ils envisagent également de lancer une plate-forme d'informatique quantique en nuage d'ici fin 2017.

(contact du rédacteur : xinhuafr@xinhua.org)

   1 2 3   

On recommande | Plus de photos

010020070770000000000000011107421362541611